Menu
nl

Multipliez les saveurs

Participer au concours
Si on associe souvent la farce à la dinde de Noël, il existe pourtant une multitude de plats farcis tous plus succulents les uns que les autres. Eh oui, les volailles et tomates ne sont pas les seules à être farcies ! On vous dit tout sur cette technique incontournable qui rehaussera délicatement et subtilement les saveurs de vos plats, tout en leur apportant une touche d’originalité.


Les bases d’une bonne farce

Pour réussir une bonne farce, il n’est pas nécessaire d’en faire des tonnes ! De manière générale, elle est composée d’une base de viande hachée, d’un œuf, utilisé comme liant, et d’épices pour assaisonner le tout. En version végétarienne, elle se prépare à partir de riz ou de semoule, que l’on va mélanger à la chair du légume. Bien évidemment, il est possible d’y ajouter des goûts supplémentaires comme des champignons, des fruits secs ou encore des dés de foie gras. Suivez vos envies, mais veillez à ne pas mettre trop de saveurs différentes, ou vous n’arriverez plus à les distinguer. Limitez-vous donc à 2 ou 3 parfums supplémentaires dans votre préparation de base. Pour mélanger tous les ingrédients, n’hésitez pas à mettre la main… à la farce ! En effet, c’est le meilleur moyen d’obtenir un mélange bien homogène. 


Variez les plaisirs
 
Vous l’aurez compris, la viande hachée est l’ingrédient principal d’une farce classique. Mais vous pouvez tout aussi bien varier les plaisirs. Préparez, par exemple, une farce à base de poisson pour garnir une daurade ou pour apporter un petit goût iodé à vos légumes et pommes de terre. Pour une texture crémeuse et fondante, optez pour une farce au fromage. Ainsi, la courgette se marie parfaitement avec la ricotta, tandis que des champignons farcis au roquefort surprendront tous vos convives.
 
Et si vous réalisiez une farce en version sucrée ? Eh oui, de la même façon que l’on farcit une volaille ou un poivron, on peut tout aussi bien farcir un fruit. Pour un dessert original et gourmand, choisissez un fruit qui se tient à la cuisson, comme la pomme ou la poire, et agrémentez-le de fruits frais et secs, de mascarpone ou encore de confiture. En matière de farce, il n’y a pour ainsi dire aucune limite, si ce n’est votre créativité et votre gourmandise. 


Quelques astuces de chefs pour une farce inratable
 
Si faire une farce n’est en soi pas quelque chose de compliqué, il n’est pas toujours évident de la réussir. Et c’est là qu’est toute la différence ! Heureusement, il existe quelques astuces de chefs pour y arriver à tous les coups :
 
  • Pour éviter qu’elle ne soit sèche
Le gros risque lorsque l’on fait une farce à base de viande (peu importe le type de viande utilisé), c’est qu’elle sèche durant la cuisson. Pour vous éviter de devoir la noyer sous un litre de sauce, ajoutez à votre farce quelques morceaux de pain préalablement trempés dans du lait. En plus de l’humidifier, ils lui apporteront plus de moelleux. 
 
  • Pour éviter qu’elle ne prenne l’eau
À l’inverse, de nombreux légumes, comme les tomates et les courgettes, perdent beaucoup d’eau lors de leur cuisson. Le risque de voir votre farce se gorger d’eau et perdre toute sa saveur est grand. Pour ne pas vous retrouver avec une farce détrempée, ajoutez-y un peu de chapelure. Celle-ci absorbera l’excédent d’eau et vous évitera d’avoir une farce trop spongieuse.
 
  • Pour décupler les saveurs
Lorsqu’on fait une farce, il n’est pas toujours évident de bien doser les épices. Pour être sûr d’obtenir une farce toujours pleine de goûts, incorporez-y un blanc d’œuf fouetté après avoir mélangé tous les ingrédients. Elle sera ainsi plus légère et savoureuse.